Zero is the new black : objectif zero déchet

L’actualité écologique « nous à fait des misères », comme aurait dit ma grand-mère . Cette année et celle à venir on le sait, si nous ne faisons rien, et bah … les lobbys ne le feront pas pour nous on est d’accord !

Je souhaites te faire partager ma résolution qui petit à petit prend forme ; celle de diminuer considérablement mes poubelles ( tu sais le truc qui pue et qui est recyclé à 60% en France selon l’UE). C’est en regardant ce que deviennent les plastiques, les pailles et cotons tige, ces petits objets de 1ère nécessités du quotidien que je me suis faite violence.


ON COMMENCE PAR LA CUISINE

Un joyeux bordel de quelques m2 dans lesquels je passe une partie de mes journées, elle rendrait fou plus d’un(e) cuisinier(e) ! Please Gordon Ramsay don’t check this pic ! Un mic mac de chine, récup, fouinage de partout ! On pourrait chanter cette chanson de Boris Vian « la complainte de progret » ( je sais c’est pas tout jeune mais le surréalisme et le jazz ça me parle !)

J’essaye de trouver des perles rares ou anciennes. J’adore mon vieux rouleau à pâtisserie en bois chiné chez Emmaus, je ne sais pas de quand il date mais son toucher presque poile me dis qu’il en a vu des tartes ! – Et mon batteur à main, qui demande de l’endurance  et des biceps en acier trempé si tu veux espérer d’avoir des sur oeufs en neige corrects, les verres Duralex qui te rappellent la cantine, ou la tasse émaillée qui à le même motif qu’une de mes théière chinée à quelques centimes sur la braderie du canal. –Des théières, une machine expresso, une bialetti, car le café du matin ou en voyage et le thé et infusions le soir sont devenus un vrai rituel. Mes couteaux, la base ! J’ai la chance d’avoir des parents couteliers, donc des supers couteaux de psychopathes bien affûtés, des couteaux Japonais et des couteaux sabatier en inox, ce genre de classiques increvables.

photo2photo-1

Tu notera que j’adooooore les bocaux ! La majorité des bocaux Le Parfait viennent de chez Emmaus, et le reste sont ceux des compotes Bonne Maman qui ont un look so vintage. Outre leur côté hyper esthétique, ils permettent surtout de stocker (hé oui !) car je réutilise les emballages papier craft que l’on a (heureusement) aujourd’hui en libre service dès que j’achète mes produits en vrac. Mais saches qu’outre les biocoops ou supermarchés qui font du bio en vrac, il existe une alternative pas spécialement bio ou hors de prix si tu n’as pas forcément les moyens, (sans dec ! ils ont  vraiment le droit de manger mieux tout en réduisant leurs déchets ? Les gens sont dingues de nos jours ! signé Monsanto, Nestlé, MacDo )

Pour ça à Rennes tu peux te rendre chez David de la franchise Day by Day, (ou tout autre Day by Day en France) pour te mettre en vrac ! Enfin acheter vraiment la majorité des produits dont tu as besoin en vrac : riz, pâtes, café, lentilles, noix, huile, vin, biscuits olives, épices, croquettes pour animaux, lessive, bicarbonate… mais aussi tous les ustensiles makup et beauté zéro déchet comme des solides : savons, démaquillant, shampoing, brosses à dent compostables, lingettes lavables, cup... La boutique regorge toujours de nouveautés afin que tu puisses faire une transition vers le zéro déchet.

 

David à également introduit le Frigo Troc à sa boutique, j’ai connu ce concept il y à un an lorsque que ma copine Rwaïda en à mis un dans son salon de thé à Laval (et introduit le second dans la galerie du supermarché Carrefour), et qui permet aux personnes dans la nécessité de pouvoir venir se servir de denrées qui ont été déposées, mais aussi de donner lorsque tu pars en vacances tes produits du frigo que tu ne consommera pas. Malheureusement contrairement à Rwaïda dont les personnes et commerçant du quartier viennent régulièrement remplir celui-ci, à Rennes le frigo était tristement vide. À bon entendeur les gens, donnez au lieu de jeter ! 


ÉTAPE 2, LA SALLE DE BAIN

Je ferai un article plus conséquent sur la partie salle de bain et produits ménagers faits maisons. C’est selon moi plus simple de passer à une salle de bain zéro déchet qu’une cuisine.

Les cosmétiques et besoins de première nécessité sont simples à trouver et finalement très économiques : shampoings solides, savons naturels, contons et lingettes lavables, brosse à dent en bambou… C’est pas compliqué !

Et toi, prêt(e) à se lancer dans le zéro déchet ?

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :